Obésité infantile : Dites « STOP » à la publicité pour la « malbouffe »

Publié le 16 octobre 2020 | UDAF 12

L’Unaf, la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d’Elèves), la PEEP (Fédération des parents d’élèves de l’enseignement public), Familles Rurales, la FFD (Fédération Française des Diabétiques), le Réseau Environnement Santé, et l’UFC-Que Choisir, lancent une pétition pour obtenir une loi de moralisation du marketing alimentaire.

Ces organisations réclament l’interdiction des publicités pour les aliments à destination des enfants de Nutri-Score « D » ou « E » dans les contenus audiovisuels regardés par un grand nombre d’enfants, sur l’ensemble des chaînes de télévision publiques et privées, généralistes et thématiques, ainsi que sur Internet.

Alors que le niveau de l’obésité infantile est alarmant, il y a plus que jamais urgence à agir pour obtenir un encadrement des publicités à destination des enfants en interdisant la promotion sur les écrans (télévision et Internet) des aliments dont la consommation doit être limitée.

La « malbo201002 insert image obesite infantileuffe » est présente dans près de 90 % des publicités alimentaires à destination des enfants. Il y a surabondance de produits trop gras, trop sucrés ou trop salés. Dans le détail, 76 % des spots enfants concernent la restauration rapide, les confiseries ou le chocolat.

Le matraquage publicitaire de l’industrie agro-alimentaire ne faiblit pas. Les enfants sont toujours une cible privilégiée des annonceurs : ce sont plus de 4000 spots à l’année pour des aliments particulièrement caloriques qui sont diffusés dans les programmes les plus regardés par les 4-14 ans.

Alors que les liens entre les niveaux alarmants d’obésité infantile, une alimentation déséquilibrée et le marketing sont désormais reconnus, et que la crise du Covid-19 a plus que jamais mis en lumière la vulnérabilité potentielle des personnes en situation d’obésité, il est urgent de mener une politique préventive ambitieuse.

La nécessité d’une information claire pour aider les parents : en l’absence de généralisation du Nutri-Score (système d’étiquetage nutritionnel à 5 niveaux, allant de A à E et du vert au rouge, établi en fonction de la valeur nutritionnelle d’un produit alimentaire), un petit guide pratique est mis à la disposition des parents, donnant des conseils nutritionnels concrets pour chaque moment de consommation et indiquant le Nutri-Score de 114 aliments destinés aux enfants, pour chaque moment de consommation.

Retrouvez l’intégralité du communiqué et signez la pétition.

Actualités