Expertise

« Aidants familiaux », vos droits à la retraite

Pour pallier aux interruptions d'activité des aidants familiaux, des droits spécifiques à la retraite existent.

Tout individu peut être confronté à un moment de sa carrière à une situation de perte d’autonomie d’un membre de sa famille, liée au vieillissement, à la maladie ou au handicap.

Chaque année, les aidants actifs s’absentent en moyenne 16 jours du fait de leur rôle d’aidant.

Actuellement, 5 millions d’actifs aident un proche en situation de perte d’autonomie. Cela entraîne donc des arrêts de travail, qui peuvent avoir des conséquences négatives sur le montant de la retraite des aidants.

Pour les soutenir et pallier ces interruptions d’activité, des droits spécifiques existent.

Dans la nouvelle brochure publiée par l’Unaf, plusieurs notions sont présentées d’une manière claire et synthétique, telles que l’assurance vieillesse aidants et la majoration de durée d’assurance.

Vous êtes aidant et vous avez divers questionnements : retrouvez des informations et des conseils sur le site internet de l’Udaf – service Info Familles : avoir de l’aide pour souffler, demander un congé pour aider un proche, être jeune et aidant, etc. ….